Recherche

Laëtitia Chaucesse
Prise de parole en public & animation de conférences

Category Archives:
Conseils

Réussir son pitch : comment capter l’attention du public ?

Comment démarrer son pitch ? 3 conseils pour réussir son accroche

Dans un pitch, les premières secondes sont cruciales. C’est le moment où vos interlocuteurs sont les plus captifs, les plus disposés à vous écouter. Il faut donc bien travailler l’introduction, que l’on appelle aussi l’accroche pour capter l’attention de votre public dès le début 🎣Mais comment s’y prendre ? Voici 3 conseils pour débuter votre pitch avec brio !

Attendre le bon moment pour démarrer

Je vois régulièrement des porteurs de projet qui, à peine arrivés dans la salle, commencent à pitcher leur projet. Je sais que ce n’est pas forcément un exercice agréable et qu’on peut avoir envie de s’en débarasser au plus vite. Pour autant, je vous conseille d’attendre avant de parler. Pourquoi ? Parce que vous devez vous sentir prêt avant de commencer à parler. Prendre le temps vous aidera à démarrer avec plus de sérénité. Ce temps vous permet également de vous assurer que vos interlocuteurs sont prêts à vous écouter. S’ils ratent les premières secondes de votre pitch, ils auront déjà un wagon de retard et ce sera difficile pour eux de monter en marche 🚂

Une accroche qui marque les esprits

Dès le début de votre pitch, le public doit être interpellé, intrigué ou encore choqué. Il faut lui donner envie d’écouter la suite. Soit parce qu’il se sent concerné, impliqué dans ce que vous racontez… soit parce qu’il n’en croit pas ses yeux, qu’il est frappé par ce que vous venez d’annoncer. Il existe plusieurs techniques, mais le plus important, c’est de trouver une accroche en lien avec votre projet et votre personnalité. Ainsi, faire un trait d’humour en accroche marchera mieux si vous êtes de nature blagueuse et joviale 😄

Accroche de pitch : restez bref

L’accroche de votre pitch doit être assez courte : si vous prenez trop de temps à installer un contexte ou à donner des éléments de compréhension, vos interlocuteurs risquent de décrocher. Une accroche peut même tenir en une phrase ! Je vous conseille d’ailleurs de la rédiger et de l’apprendre par coeur : ça vous forcera à restez concis ! ⏰

3 conseils pour construire l’accroche de son pitch

En conclusion, pour que votre pitch soit efficace dès les premières secondes, je vous conseille de :

  • prendre votre temps avant de parler
  • construire une accroche qui marque les esprits
  • rester le plus concis possible

Et pour aller plus loin…

Une formation, un atelier pratique, une séance personnalisée… tous les formats sont possibles pour vous aider à bien pitcher ! N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus.

Pitch : et si on progressait ensemble ? – Episode 1

Je suis très heureuse d’écrire ces lignes aujourd’hui car c’est le lancement d’une idée qui me trotte dans la tête depuis un petit moment déjà… 😄
Ce qui me plaît le plus dans mon travail, c’est d’aider les gens à réussir leur pitch. Pour ça, on peut écrire des articles, concevoir des tutos, animer des formations… mais ce qui permet vraiment de progresser, c’est le feedback sur du concret. C’est comme ça qu’est née l’idée d’une nouvelle rubrique sur mon blog, une sorte de rendez-vous régulier et gratuit pour vous aider à progresser à l’oral.

Améliorer son pitch… et inspirer les autres !

Le principe est simple : vous m’envoyez une courte vidéo d’un pitch et je vous donne des conseils pour l’améliorer. Le tout est ensuite publié sur mon blog. Vous profitez ainsi d’un conseil personnalisé, et en plus, vous inspirez les autres : on progresse en pitchant mais aussi en écoutant quelqu’un d’autre présenter un projet.

Aujourd’hui, nous allons découvrir un premier pitch. Il m’a été envoyé par Marion, directrice de l’incubateur d’entrepreneurs sociaux CoCoShaker. Un grand merci à elle 💙car elle ouvre le bal des pitchs vidéos !

3 conseils pour réussir son pitch

Un petit résumé des points abordés dans cette vidéo….

L’accroche : la clé du pitch

Le début du pitch doit nous permettre de comprendre ce dont on va nous parler. Il doit aussi nous donner envie d’écouter la suite. N’hésitez donc pas à apporter une touche d’originalité dès l’accroche (note d’humour, question, exemple concret, anecdote…) pour convaincre dès les premières secondes.

Soyez clair et précis

Pour cela, prenez le temps de définir les termes que vous utilisez. Pas question de laisser planer un doute sur un mot qui n’est pas forcément connu de tous. Il vaut mieux prendre quelque secondes pour mettre tout le monde au même niveau plutôt que de perdre le public en cours de route.

Soignez les transitions

Elles sont indispensables pour apporter de la fluidité au pitch. Sans elles, votre présentation paraîtra saccadée ou donnera l’impression d’être une succession de « bullet points ». Les transitions peuvent être rédigées à l’avance et apprises par coeur.

Enrichissez votre vocabulaire

Chaque métier ou secteur d’activité à son jargon, ses termes techniques, son vocabulaire. Attention toutefois à ne pas répéter toujours les mêmes mots ! Un petit temps de réflexion sur le champ lexical de votre domaine vous aidera à enrichir votre vocabulaire.

Besoin d’un feedback sur votre pitch ?

Si, comme Marion, vous souhaitez bénéficier de retours et de conseils personnalisés sur votre pitch, il vous suffit de m’envoyez un e-mail avec votre vidéo (moins de 3 minutes) et vos questions éventuelles à l’adresse suivante : chaucesselaetitia@gmail.com Je me ferai un plaisir de vous répondre 🙂

Comment réussir son pitch… en équipe ?

Vous êtes plusieurs à porter un projet ? Découvrez comment le pitcher !

C’est une question qu’on me pose régulièrement lorsque j’anime des formations ou des ateliers. En effet, un projet peut-être porté par deux personnes ou même toute une équipe. C’est souvent le cas pour un pitch de startup. Et dans ce cas, on se pose plein de questions… Qui va pitcher ? Est-ce qu’on y va tous ? Ou à deux ? Comment on se répartit la parole ?
Voici donc trois conseils sur le pitch en équipe.

1. Réussir son pitch, c’est parler de soi

La première chose à faire, c’est de travailler sur votre légitimité. Dans le cas d’un pitch devant un jury, par exemple, le profil du porteur de projet est très important! Le jury va évaluer le projet – sa viabilité, sa faisabilité, son originalité etc. – mais aussi l’équipe. Est-ce qu’ils ont l’étoffe d’entrepreneurs ? Est-ce qu’ils inspirent confiance ? Est-ce qu’il sont légitimes pour porter ce projet ? Il faut donc expliquer pourquoi vous êtes compétents sur le sujet et préciser le rôle concret de chacun.

2. En solo… pour un pitch clair et efficace

Ca y est, vous avez décidé qu’un seul membre de l’équipe allait pitcher. C’est un option qui présente plusieurs avantages. D’abord, votre pitch sera plus fluide, il s’enchaînera de manière naturelle. Ensuite, il vous faudra certainement moins de temps pour le préparer. Pensez bien toutefois à mentionner les autres membres de l’équipe. Encore mieux : ils peuvent se tenir près de vous pour répondre aux questions du jury, en fonction de leur légitimité dans le projet.

3. En équipe… pour un pitch percutant

Le fait de pitcher en équipe permet de créer une présentation dynamique. L’attention du public sera relancée à chaque fois qu’une nouvelle personne prendra la parole. Cela peut également aider à montrer la complémentarité des profils au sein de l’équipe. Et si vous êtes à l’aise, pourquoi ne pas imaginer une petite mise en scène ou un jeu de rôle ?

Soyez toutefois vigilants sur le nombre de pitcheurs : je recommande deux personnes maximum pour un pitch court. Et surtout, consacrez beaucoup de temps à la préparation du pitch et aux temps de répétition. Vos interventions doivent s’enchaîner à la perfection 🤩.

3 conseils pour réussir votre pitch

En conclusion, si vous pitcher en équipe, pensez bien à :

  • identifier et valoriser la légitimité de chaque membre du projet
  • être tous présents pour vous répartir les questions du jury
  • soigner l’enchaînement des interventions

Et pour aller plus loin…

Une formation, un atelier pratique, une séance personnalisée… tous les formats sont possibles pour vous aider à bien pitcher ! N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus.

Reussir son pitch : comment le preparer ?

Pour convaincre à l’oral, pas question d’improviser. Certes, le pitch est un format de présentation court et dynamique. Il doit avoir l’air naturel et spontané. Mais pour réussir son pitch, Il faut le préparer soigneusement. Plus on veut être percutant, plus il faut travailler en amont. Pour faire simple, il y a trois étapes de travail à respecter.

1. Qu’est-ce que je raconte dans mon pitch ?

Ca peut paraître évident, mais il est indispensable de faire le point sur ce que vous voulez raconter. Un projet, c’est complexe et vous ne pourrez pas tout dire en 2 ou 3 minutes.
Il faut donc faire le tri dans la matière qui constitue votre projet… et choisir les éléments principaux. C’est donc une phase de sélection qui n’est pas toujours évidente, mais indispensable pour pitcher efficacement. Sinon, vous risquez d’en dire trop, voire de partir dans tous les sens et votre interlocuteur sera perdu.

2. Comment je construis mon pitch ?

Une fois que vous avez identifié les éléments que vous voulez faire apparaître dans votre pitch, vous avez votre matière première. Ca peut prendre la forme de notes, d’un schéma, de dessins… Maintenant, il va falloir transformer ce contenu en une présentation orale : le pitch. Il faut donc trouver un fil rouge, avec un début et une fin. Comment je commence ? Quelle est ma phrase de conclusion ? Quels mots vont permettre de retranscrire mes idées ? C’est l’étape de mise en forme du pitch.

3. Comment je l’exprime à l’oral ?

Je veux parler notamment du ton que vous allez employer : formel, décontracté, décalé etc. Il s’agit aussi de votre attitude. Même si je suis convaincue que le contenu est le plus important, la manière dont vous allez vous comporter pendant le pitch vous aidera à faire passer vos idées et à convaincre

3 questions pour préparer votre pitch

En conclusion, pour préparer votre pitch, vous devez répondre à 3 questions :

  • Qu’est-ce que je veux dire ?
  • Comment j’organise ce contenu ?
  • Comment je l’exprime à l’oral ?

Et pour aller plus loin…

Une formation, un atelier pratique, une séance personnalisée… tous les formats sont possibles pour vous aider à bien pitcher ! N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus.