Recherche

Laëtitia Chaucesse
Prise de parole en public & animation de conférences

Réussir son pitch : 3 astuces pour répondre aux questions pièges

👏 Ca y est : vous avez terminé votre pitch. Vous vous sentez soulagé et finalement, ça s’est plutôt bien passé. 🙂 Pour conclure votre présentation, vous avez ouvert sur un temps d’échange avec vos interlocuteurs. Il ne vous reste plus qu’à répondre à leur questions. Et là, ce n’est pas le moment de se relâcher, bien au contraire.

Normalement, ce pitch, vous avez eu le temps de le préparer, de le structurer, de le répéter… mais la phase de questions, c’est l’inconnu. Tout peut arriver. Que vont-ils vous demander ? Est-ce que vous aurez la réponse à toutes leurs questions ? Et si vous disiez quelque chose de stupide ou de faux ? 😱

Pour vous aider à affronter ce temps d’échange le plus sereinement possible, voici mes trois astuces pour répondre aux questions difficiles…. même celles dont on a pas la réponse. 😉

Déjouer les questions pièges avec honnêteté

La première règle est simple : si on vous pose une question et que vous ignorez la réponse, surtout n’essayez pas d’en inventer une ! Car bien souvent, cela va vous obliger à mentir. Et mentir, ce n’est jamais une bonne idée en matière de communication. 🤥

On peut tout à fait dire qu’on ne sait pas, qu’on n’a pas la réponse. C’est humain de ne pas tout savoir ! Vous ne pouvez pas avoir tout vécu ou tout testé et il faut l’accepter. 🧘‍♀

Alors je sais que ça peut-être difficile car on a l’impression d’avouer une faiblesse, de se dévaloriser…. au contraire, je trouve que c’est une preuve d’honnêteté et d’authenticité. Donc vraiment, si vous ne savez pas, dites-le, tout simplement !

Le pitch : le début d’une belle histoire ?

Mon deuxième point, c’est qu’il ne faut pas en rester là pour autant ! ⚠ Une fois que vous avez dit « Ecoutez, je n’ai pas la réponse à cette question… » ou « je n’ai pas les éléments nécessaires pour répondre à votre demande…. », il faut aller plus loin pour éviter que votre interlocuteur ne se sente frustré.

🔑 Le pitch représente souvent une bonne porte d’entrée pour une relation plus durable avec un partenaire, un client, un fournisseur… Si vous vous arrêtez sur une réponse négative, il y a peu de chances pour que cette histoire aille de l’avant.

Je vous conseille donc de dire que vous allez revenir vers la personne un peu plus tard ou que vous allez la mettre en relation avec quelqu’un qui peut lui répondre. Bref, ouvrez une piste vers une future réponse, ou au moins vers une nouvelle prise de contact. ☎

Utiliser les questions difficiles pour transmettre son message

Dernier conseil si vous n’avez pas la réponse à la question qu’on vous pose : profitez-en pour parler de ce que vous maîtrisez, c’est à dire votre projet. L’idée est de revenir sur ce dont vous voulez et pouvez parler. 💬

Donnez par exemple un détail sur votre produit ou service, sur l’origine de ce projet, sur vos motivation, votre parcours… Saisissez cette opportunité pour raconter quelque chose d’intéressant et de pertinent. Il y a de grandes chances pour que votre interlocuteur soit à votre écoute si vous lui apprenez quelque chose. 💡

Pitch : mes 3 conseils pour gérer les questions

⚡ Pour résumer, quand on vous pose une question à laquelle vous n’avez pas la réponse :

  • surtout, n’essayez pas d’en inventer une et avouez que vous ne savez pas
  • rassurez votre interlocuteur en lui proposant de revenir vers lui avec une réponse
  • profitez de la question pour transmettre votre message

🤔 Et vous ? Comment gérez-vous les questions difficiles après une présentation ? Je serais très heureuse de découvrir vos astuces, n’hésitez pas à les publier dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *