“Un bon pitch doit tenir le temps d’un trajet ascenseur.” ⏱
Ok, mais ce n’est pas une raison pour parler vite ! Et pourtant, je rencontre énormément de personnes qui débitent leur pitch en mode TGV. 🚅
Pas de panique, ça arrive souvent, notamment lorsqu’on est sous pression. Mais c’est dommage car parler trop vite peut vraiment nuire à la clarté de votre message !
⚡Voici donc 3 conseils pour apprendre à parler moins vite.

“Je parle trop vite car j’ai beaucoup de choses à dire.”

Tout se joue dès la préparation de votre pitch. Je rencontre de nombreuses personnes qui parlent à toute vitesse parce qu’elles ont plein de choses à dire. Trop de choses à dire ! Et comme elles ont peur de ne pas réussir à transmettre toutes leurs idées, elles se dépêchent. Pour éviter ce problème, il existe une solution très simple : apprendre à dire moins de choses. Comment s’y prendre ?
🤓Quand vous préparez votre pitch, essayez vraiment d’aller à l’essentiel, de gommer le superflu, de faire des choix. Gardez en tête qu’il vaut mieux faire passer moins d’informations mais être sûr que ce que vous dites sera compris.

Pour parler moins vite, privilégiez les phrases simples

Dans un deuxième temps, je vous encourage à travailler vos tournures de phrases. 🖋 Essayer de privilégier les phrases courtes et limitez-vous à une idée par phrase. En général, les phrases longues sont complexes et elles contiennent donc plusieurs idées. Ici, il faut vous mettre à la place de la personne qui vous écoute : si elle doit fournir trop d’efforts pour comprendre vos phrases, elle va décrocher. 🤯
Il faut donc lui faciliter la tâche, en utilisant des phrases courtes et simples. Et vous verrez que votre pitch aura beaucoup plus d’impact.

Apprendre à parler moins vite, c’est apprendre à respirer

Enfin, pour parler moins vite pensez à respirer ! 🧘‍♀
Bien sûr vous le faites déjà naturellement… mais ce qui vous aidera vraiment, c’est de prévoir des temps de respiration à des moments précis de votre pitch. Au début, par exemple : pensez à bien respirer avant de vous lancer. Cela vous permettra de faire descendre votre rythme cardiaque et donc de parler avec moins de précipitation. Et puis tout au long de votre pitch, essayez d’intégrer des temps de pause, de respiration. Cette technique vous aidera à ralentir… et elle rendra aussi service à votre public. 🙂

3 astuces pour parler moins vite

En résumé, voici mes 3 conseils pour parler moins vite :

  • concentrez-vous sur les informations principales pour alléger votre contenu
  • exprimez-vous avec des phrases courtes
  • intégrez des temps de respiration dans votre pitch

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour construire votre pitch ?
Vous souhaitez être conseillé et accompagné avant de vous jeter à l’eau ?
N’hésitez pas à me contacter pour que l’on puisse échanger sur vos besoins !

Et vous ? Quels sont vos trucs pour parler moins vite ? Je suis curieuse de les découvrir ! 😀

 

Découvrez mes formations en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé