Recherche

Laëtitia Chaucesse
Prise de parole en public & animation de conférences

Category Archives:
Non classé

Pitch : 3 conseils pour parler moins vite

Vous parlez trop vite ? Découvrez 3 astuces pour trouver le bon rythme.

« Un bon pitch doit tenir le temps d’un trajet ascenseur. » ⏱
Ok, mais ce n’est pas une raison pour parler vite ! Et pourtant, je rencontre énormément de personnes qui débitent leur pitch en mode TGV. 🚅
Pas de panique, ça arrive souvent, notamment lorsqu’on est sous pression. Mais c’est dommage car parler trop vite peut vraiment nuire à la clarté de votre message !
⚡Voici donc 3 conseils pour apprendre à parler moins vite.

« Je parle trop vite car j’ai beaucoup de choses à dire. »

Tout se joue dès la préparation de votre pitch. Je rencontre de nombreuses personnes qui parlent à toute vitesse parce qu’elles ont plein de choses à dire. Trop de choses à dire ! Et comme elles ont peur de ne pas réussir à transmettre toutes leurs idées, elles se dépêchent. Pour éviter ce problème, il existe une solution très simple : apprendre à dire moins de choses. Comment s’y prendre ?
🤓Quand vous préparez votre pitch, essayez vraiment d’aller à l’essentiel, de gommer le superflu, de faire des choix. Gardez en tête qu’il vaut mieux faire passer moins d’informations mais être sûr que ce que vous dites sera compris.

Pour parler moins vite, privilégiez les phrases simples

Dans un deuxième temps, je vous encourage à travailler vos tournures de phrases. 🖋 Essayer de privilégier les phrases courtes et limitez-vous à une idée par phrase. En général, les phrases longues sont complexes et elles contiennent donc plusieurs idées. Ici, il faut vous mettre à la place de la personne qui vous écoute : si elle doit fournir trop d’efforts pour comprendre vos phrases, elle va décrocher. 🤯
Il faut donc lui faciliter la tâche, en utilisant des phrases courtes et simples. Et vous verrez que votre pitch aura beaucoup plus d’impact.

Apprendre à parler moins vite, c’est apprendre à respirer

Enfin, pour parler moins vite pensez à respirer ! 🧘‍♀
Bien sûr vous le faites déjà naturellement… mais ce qui vous aidera vraiment, c’est de prévoir des temps de respiration à des moments précis de votre pitch. Au début, par exemple : pensez à bien respirer avant de vous lancer. Cela vous permettra de faire descendre votre rythme cardiaque et donc de parler avec moins de précipitation. Et puis tout au long de votre pitch, essayez d’intégrer des temps de pause, de respiration. Cette technique vous aidera à ralentir… et elle rendra aussi service à votre public. 🙂

3 astuces pour parler moins vite

En résumé, voici mes 3 conseils pour parler moins vite :

  • concentrez-vous sur les informations principales pour alléger votre contenu
  • exprimez-vous avec des phrases courtes
  • intégrez des temps de respiration dans votre pitch

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour construire votre pitch ?
Vous souhaitez être conseillé et accompagné avant de vous jeter à l’eau ?
N’hésitez pas à me contacter pour que l’on puisse échanger sur vos besoins !

Et vous ? Quels sont vos trucs pour parler moins vite ? Je suis curieuse de les découvrir ! 😀

2 jours pour booster votre communication orale

Consacrer deux journées à la prise de parole en public, un luxe ? Peut être pas… Les situations professionnelles qui demandent de vraies qualités à l’oral sont aujourd’hui nombreuses : entretiens, animations, présentations, pitch etc. Or, nous sommes loin d’être toujours à l’aise dans ce genre d’exercice. Par une approche ludique et vivante, par des exercices individuels et collectifs, vous trouverez progressivement la posture qui vous correspond le mieux mais aussi les mots les plus parlants, le ton adéquat… bref, vous développerez ou consoliderez votre propre style à l’oral, et vous ouvrirez littéralement vos guillemets.

Animée par un comédien et une journaliste, cette formation vous propose un parcours en deux étapes.

Jour 1 : Trouver la bonne posture

Avant même de prendre la parole devant un auditoire, une question se pose : suis-je ok avec ce que je m’apprête à faire ?
Le désir de communiquer, la confiance que je m’accorde, la perception positive de mon public ou de mes interlocuteurs, le relâchement, l’authenticité…et finalement le plaisir de s’exprimer et de s’affirmer, sont autant d’éléments essentiels que nous travaillerons lors de cette première étape.

Intervenant : Sébastien Saint Martin, comédien et coach certifié en prise de parole en public

Jour 2 : Parler, oui ! Mais pour dire quoi ?

Le contenu, c’est bien l’élément le plus important de votre communication. Il faut savoir ce que vous voulez dire, dans quel objectif et comment le formuler. Cela vous semble évident ? C’est justement le piège : quand on maîtrise son sujet, que l’on est passionné par ce que l’on fait, on a parfois du mal à prendre du recul. Faire le tri dans ses idées, identifier son message, construire un argumentaire solide, s’adapter aux attentes de sa cible… Voilà ce que nous verrons ensemble pour vous permettre d’être clair, concis et percutant !

Intervenante : Laëtitia Chaucesse, journaliste et formatrice en prise de parole en public

Infos pratiques

  • Dates : mercredi 27 et jeudi 28 novembre
  • Horaires : de 9h à 17h30 (déjeuner non compris)
  • Lieu : Espace Grabriel Péri – 4 rue Gabriel Péri – 63000 Clermont-Ferrand
  • Tarifs par personne pour les 2 jours : 600 € TTC (entreprises) – 300 € TTC (particuliers)
  • Renseignements et réservations :

3 conseils pour améliorer vos écrits professionnels

Que faire contre l’angoisse de la page blanche ?
Photo by Stylite yu on Unsplash

Que la communication fasse partie de notre quotidien ou non, nous sommes tous amenés à rédiger. Du simple email au compte rendu, de la newsletter à l’article de blog… l’écrit fait partie de nos vies ! 🖋 Si vous êtes sujet à l’angoisse de la page blanche, voici mes 3 conseils pour améliorer vos textes.

Un message simple

Quand on commence à rédiger, on peut vite se noyer dans la quantité d’informations que l’on veut transmettre. On a envie que notre texte soit riche, précis, complet. Mais bien souvent, on en dit trop. Pas facile alors pour le lecteur d’y voir clair dans le message que vous voulez lui transmettre. 🧐 Et puis vous vous doutez bien qu’il n’a pas toute la journée pour lire votre mail ou votre compte-rendu. Il faut donc lui simplifier la tâche…. en restant le plus simple possible ! Faites du tri dans les informations que vous voulez donner et allez à l’essentiel. Vous augmenterez ainsi vos chances que votre message soit compris et retenu.

Un style d’écriture efficace

Vous l’aurez compris, il faut prendre votre lecteur par la main. Il peut vite décrocher ou se perdre dans les méandres de votre texte. Pour éviter ça, travaillez votre style. Attention ! Il ne s’agit pas ici de réaliser des prouesses littéraires ! Réservez vos envolées lyriques pour vos lettres d’amour. 😍 Dans le cas d’un email, d’une synthèse ou d’un article, les phrases doivent être courtes et simples : 15 mots maximum. Autre petit conseil : un seul verbe conjugué par phrase. En bref, soyez brefs. 🙂

Un texte bien structuré

Enfin, pour que votre texte soit lu et compris, donnez lui du relief. Regroupez les phrases qui développent une seule et même idée en un paragraphe. Vous pouvez d’ailleurs introduire ces parties de texte par un intertitre (comme ceux de cet article). Cela permet au lecteur de connaître l’idée principale du paragraphe avant de le lire. Enfin, pensez à soigner tout particulièrement la première phrase de votre texte car c’est souvent là que tout se joue. 😉

Ces conseils sont extraits de formations à l’écriture que j’anime pour divers clients. Si vous avez envie de progresser dans ce domaine, n’hésitez pas à me contacter !