Recherche

Laëtitia Chaucesse
Prise de parole en public & animation de conférences

Tag Archives:
pitcher un projet

Prise de parole : comment éviter les blancs ?

Et si j’oublie ce que j’ai à dire ? Si je ne me souviens plus de mes arguments ? S’il y a un blanc en plein milieu de ma présentation ? 😱
Je vous l’accorde, c’est questions sont assez angoissantes… Ces peurs sont fréquentes quand on s’apprête à prendre la parole en public. Et peuvent générer un stress supplémentaire dont on se passerait bien !

🧠 Alors comment éviter les trous de mémoire ? Comment mettre toutes les chances de son côté pour réussir sa prise de parole ?
Je vous propose de découvrir mes 3 conseils pour garder le fil à l’oral. 🎤

Une prise de parole ne se récite pas

Tout d’abord, il y a une règle qui me semble primordiale et que j’évoque régulièrement. Elle fonctionne pour éviter les trous de mémoire et pour tout un tas d’autres aspects de la prise de parole. Cette règle consiste simplement à ne pas apprendre son texte par coeur. 🧡

Quand vous prenez la parole pour présenter votre entreprise, votre métier ou votre projet, vous n’êtes pas au théâtre. Vous n’êtes pas dans un spectacle. 🎭 Vous êtes dans un exercice de communication. Et pour que votre prise de parole soit efficace, il faut qu’elle ait l’air naturelle et spontanée.

Mais attention, ça ne veut pas dire qu’on peut arriver les mains dans les poches et improviser. 😎 Une prise de parole, ça se prépare, ça se structure…. mais ça ne se rédige pas mot pour mot et donc, ça ne s’apprend pas par coeur.

Pourquoi ? Parce qu’en rédigeant et en apprenant par coeur, vous mettez toutes les chances de votre côté pour justement avoir un trou de mémoire. 🙄 En faisant cela, vous vous retrouverez avec un texte appris. Donc s’il y a un raté ou un passage que vous oubliez, vous allez être déstabilisé et vous risquez de perdre vos moyens. 😰

Une prise de parole suit un fil rouge

Ok, mais alors comment préparer sa prise de parole sans rédiger ce que l’on veut dire ? La clé, c’est le fil rouge. 🧭

Tout se joue lors de la phase de préparation : à ce moment là, vous avez besoin d’identifier un fil conducteur, qui sera là pour guider votre prise de parole. Vous devez pouvoir le visualiser quand vous vous exprimez. C’est un peu comme un chemin que vous suivez, à l’oral.

En général, vous connaissez votre sujet, voire vous le maîtriser totalement. ✍ Le fait de rédiger et d’apprendre par coeur permet surtout de vous rassurer. Vous avez l’impression qu’en faisant ainsi, vous n’oublierez rien.
Le fil conducteur joue exactement le même rôle ! Il se construit en passant par les points fondamentaux de votre prise de parole : donc s’il est préparé précautionneusement, les informations essentielles seront bien mentionnées pendant votre prise de parole. 🧘‍♀

🚩 Ce que je vous conseille, c’est de semer, sur ce fil conducteur, des points de repères, qui vont vous guider et vous rassurer. Parmi eux, l’introduction et la conclusion, qui vous aideront à savoir d’où vous partez et où vous allez. Vous pouvez aussi identifier des points clés, des arguments structurants mais également préparer vos transitions et vos exemples. Tous ces éléments vous aideront à éviter les trous de mémoire pendant votre prise de parole.

Une prise de parole se prépare

Une fois que vous aurez construit le squelette de votre prise de parole, je vous recommande de vous entraîner. De beaucoup vous entraîner. 🎤

Vous pouvez le faire devant un miroir : le fait de voir votre reflet peut vous aider à mémoriser ce que vous avez à dire. Et ça permet aussi de travailler la posture, le sourire etc. 😃

Vous pouvez également travailler à l’aide d’une caméra 🎥 : en regardant la vidéo, vous pourrez prendre conscience de tout ce qui marche bien… mais aussi des points à améliorer

Une fois de plus, s’entraîner, ce n’est pas réciter : c’est s’approprier sa prise de parole, la verbaliser et tester des tournures de phrases, des manières d’expliquer.

📢 Personnellement, je travaille beaucoup à haute voix et devant le miroir : je trouve que ça m’aide à ancrer ce que j’ai à dire dans ma mémoire.

3 conseils pour éviter les trous de mémoire

⚡ En résumé, voici ce que je vous recommande pour éviter les blancs dans votre présentation :

  • évitez de rédiger et d’apprendre votre prise de parole par coeur
  • construisez un fil conducteur solide, avec des repères précis
  • répétez et entraînez-vous, devant un miroir ou avec une caméra

Besoin d’un coup de pouce pour construire le fil conducteur de votre prise de parole ? C’est justement ce que je propose dans mes formations et mes accompagnements. N’hésitez pas à me contacter pour en parler ! 😊

Réussir son pitch : 3 astuces pour répondre aux questions pièges

👏 Ca y est : vous avez terminé votre pitch. Vous vous sentez soulagé et finalement, ça s’est plutôt bien passé. 🙂 Pour conclure votre présentation, vous avez ouvert sur un temps d’échange avec vos interlocuteurs. Il ne vous reste plus qu’à répondre à leur questions. Et là, ce n’est pas le moment de se relâcher, bien au contraire.

Normalement, ce pitch, vous avez eu le temps de le préparer, de le structurer, de le répéter… mais la phase de questions, c’est l’inconnu. Tout peut arriver. Que vont-ils vous demander ? Est-ce que vous aurez la réponse à toutes leurs questions ? Et si vous disiez quelque chose de stupide ou de faux ? 😱

Pour vous aider à affronter ce temps d’échange le plus sereinement possible, voici mes trois astuces pour répondre aux questions difficiles…. même celles dont on a pas la réponse. 😉

Déjouer les questions pièges avec honnêteté

La première règle est simple : si on vous pose une question et que vous ignorez la réponse, surtout n’essayez pas d’en inventer une ! Car bien souvent, cela va vous obliger à mentir. Et mentir, ce n’est jamais une bonne idée en matière de communication. 🤥

On peut tout à fait dire qu’on ne sait pas, qu’on n’a pas la réponse. C’est humain de ne pas tout savoir ! Vous ne pouvez pas avoir tout vécu ou tout testé et il faut l’accepter. 🧘‍♀

Alors je sais que ça peut-être difficile car on a l’impression d’avouer une faiblesse, de se dévaloriser…. au contraire, je trouve que c’est une preuve d’honnêteté et d’authenticité. Donc vraiment, si vous ne savez pas, dites-le, tout simplement !

Le pitch : le début d’une belle histoire ?

Mon deuxième point, c’est qu’il ne faut pas en rester là pour autant ! ⚠ Une fois que vous avez dit « Ecoutez, je n’ai pas la réponse à cette question… » ou « je n’ai pas les éléments nécessaires pour répondre à votre demande…. », il faut aller plus loin pour éviter que votre interlocuteur ne se sente frustré.

🔑 Le pitch représente souvent une bonne porte d’entrée pour une relation plus durable avec un partenaire, un client, un fournisseur… Si vous vous arrêtez sur une réponse négative, il y a peu de chances pour que cette histoire aille de l’avant.

Je vous conseille donc de dire que vous allez revenir vers la personne un peu plus tard ou que vous allez la mettre en relation avec quelqu’un qui peut lui répondre. Bref, ouvrez une piste vers une future réponse, ou au moins vers une nouvelle prise de contact. ☎

Utiliser les questions difficiles pour transmettre son message

Dernier conseil si vous n’avez pas la réponse à la question qu’on vous pose : profitez-en pour parler de ce que vous maîtrisez, c’est à dire votre projet. L’idée est de revenir sur ce dont vous voulez et pouvez parler. 💬

Donnez par exemple un détail sur votre produit ou service, sur l’origine de ce projet, sur vos motivation, votre parcours… Saisissez cette opportunité pour raconter quelque chose d’intéressant et de pertinent. Il y a de grandes chances pour que votre interlocuteur soit à votre écoute si vous lui apprenez quelque chose. 💡

Pitch : mes 3 conseils pour gérer les questions

⚡ Pour résumer, quand on vous pose une question à laquelle vous n’avez pas la réponse :

  • surtout, n’essayez pas d’en inventer une et avouez que vous ne savez pas
  • rassurez votre interlocuteur en lui proposant de revenir vers lui avec une réponse
  • profitez de la question pour transmettre votre message

🤔 Et vous ? Comment gérez-vous les questions difficiles après une présentation ? Je serais très heureuse de découvrir vos astuces, n’hésitez pas à les publier dans les commentaires.

Réussir son pitch – comment se présenter ?

Comment parler de soi pendant son pitch ? – Découvrez mes 3 conseils !

🎙Dans le pitch, on va bien entendu expliquer son projet mais il ne faut pas oublier de parler de soi ! 😊 Le porteur de projet ou l’équipe qui est derrière est tout aussi important que le projet en lui-même. Oui mais on n’est pas toujours très à l’aise quand il s’agit de parler de soi. Qu’est-ce que je dois dire ? Comment je tourne ça ? Comment faire pour ne pas endormir le public ? Voici donc mes 3 conseils pour vous mettre en valeur 🤩lorsque vous pitchez votre projet.

A quel moment se présenter ?

Naturellement, on a plutôt tendance à commencer son pitch en se présentant. Personnellement, je ne suis pas convaincue par ce format. Bien sûr, il est indispensable de parler de soi… mais il faut bien choisir son moment ! 🕰Pour ça, mettez vous à la place de votre public ou repensez à la dernière présentation que vous avez écoutée. A quel moment êtes vous le plus attentif ? Au tout début de la présentation, bien entendu. A ce moment là, vous espérez obtenir les réponses à ce genre de questions : est-ce que ce projet m’intéresse ? est-ce que je vais apprendre quelque chose ? est-ce que je vais découvrir un produit ou un service utile ? Donc dès le début, il faut donner des éléments sur le problème que vous traitez et la solution que vous apportez. Bien sûr, vous pouvez dire « bonjour », votre nom et votre prénom avant de vous lancer. Mais restez bref et ne déroulez surtout pas votre CV en introduction. 😴

Qu’est-ce que je dois dire sur moi ?

🎖Il faut tout de même rapidement asseoir sa légitimité pendant le pitch. On doit bien comprendre pourquoi vous êtes en train de développer ce projet. Mais pas besoin de raconter toute votre vie ! Il faut sélectionner quelques éléments de votre parcours, quelques compétences, une expérience… bref, ce qui fait qu’aujourd’hui vous en êtes arrivé là…. et que vous êtes légitime pour travailler sur ce projet. 🎓

Comment parler de soi ?

📖Enfin, je vous encourage à travailler cette partie du pitch comme une petite histoire. Quand on passe un entretien, par exemple, on nous demande souvent notre plus grande qualité : organisée, rigoureuse, efficace… on peut se lancer dans une liste à la Prévert. Mais ce que je trouve le plus percutant, c’est de raconter une petite anecdote qui permet de démontrer une qualité. C’est beaucoup plus fort que d’affirmer qu’on est comme ci ou comme ça. 💪

3 conseils pour vous parler de vous

🤓En résumé, voici mes 3 conseils pour vous bien vous présenter pendant votre pitch :

  • évitez de commencer votre pitch en déroulant votre CV
  • sélectionnez les éléments de votre parcours qui collent à votre projet
  • racontez une histoire pour vous présenter

Et pour aller plus loin…

Si vous avez besoin d’être accompagné dans la préparation de votre pitch, n’hésitez pas à faire un tour sur les autres pages de mon site Internet. Vous trouverez tous les services que je propose et d’autres articles de conseils. pouvez également me contacter directement si vous avez une question précise.

Pitch : et si on progressait ensemble ? – Episode 3

Dans la vidéo ci-dessous, je vous invite à découvrir mon analyse du pitch de Sabrina. J’ai eu la chance de rencontrer cette comédienne pleine de vie lors d’une formation au pitch que j’anime pour Pôle Emploi Scène et Images à Lyon.

Comme dans les épisodes précédents, je m’appuie sur la vidéo envoyée par Sabrina pour vous aider à améliorer votre prochain pitch. Car c’est bien connu, on progresse énormément en écoutant ce que font les autres autour de nous.

Bonne découverte !

Découvrez mon analyse du pitch de Sabrina, comédienne

3 conseils pour un pitch réussi

Voici en quelques lignes, les points principaux évoqués dans la vidéo….

Soignez votre introduction

Les trente premières secondes de votre pitch sont cruciales. Elles doivent capter notre attention et nous donner envie d’écouter la suite. Vous devez donc soigner votre introduction pour qu’elle réponde à trois questions :

  • Qui êtes-vous ?
  • De quoi nous parlez-vous ?
  • Pourquoi vous adressez-vous à nous ?

Partagez vos émotions

Dites nous ce qui vous anime, ce qui vous motive, vous touche, vous passionne… C’est en jouant sur les émotions que vous réussirez à faire passer votre message. Un pitch convaincant, c’est un pitch qui vient du coeur et des tripes !

Terminez sur un appel à l’action précis

Bien souvent, lorsqu’on pitche, c’est qu’on a besoin de faire avancer un projet. Dans ce cas, l’appel à l’action est un excellent moyen de conclure votre pitch. N’hésitez pas à dire clairement ce dont vous avez besoin : un courrier de recommandation, un financement, un like sur un post…. Plus vous serez précis, plus vous augmenterez vos chances d’être aidé !

Vous avez un pitch à faire ?

Si, comme Sabrina, vous souhaitez recevoir mes conseils personnalisés sur votre pitch, il vous suffit de m’envoyez un e-mail avec votre vidéo (moins de 3 minutes) et vos questions éventuelles à l’adresse suivante : [email protected] Je serai très heureuse de vous aider. 🙂